Des ardoisiers bretons à Angers

LE TELEGRAMME, septembre 2020.

À partir des années 1860, des Bretons sont recrutés pour venir exploiter les gisements d’ardoise de Trélazé, non loin d’Angers. Une main-d’œuvre qui se sédentarise progressivement.

À la fin du XIXe siècle, les Bretons représentent 40,5 % des ouvriers des ardoisières et sont plus nombreux que les Angevins.

Pour en savoir plus : https://www.letelegramme.fr/histoire/des-ardoisiers-bretons-a-angers-20-09-2020-12620013.php

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s